DOUALA / 2003

Ce diaporama nécessite JavaScript.

projet réalisé à New Bell par / project realized in New Bell by

ScU2Cercle Kapsiki

16 dec 2002 – 6 jan 2003

————————————————————————————-

avec / with

Antoine d’Agata (Fr), Blaise Bang (Cam), Hussein Beydoun (Liban), Anne Chabert (Fr), Ginette Daleu (Cam), Joel Mpah Dooh (Cam), Francois Duconseille (Fr), Eshu (Cam), Alexandre Fruh (Fr), Génération Sacrifiée (Groupe de rap, Cam), Aliaa el Geredy (Egypte), Aser Kash (RDC), Justus Kyalo (Kenya), Jean-Christophe Lanquetin (Fr), Salifou Lindou (Cam) , Malam (Cam), Mélanie Lusseault (Fr), Francis Mampuya RDC), Henry Murphy (Cam), Michèle I Ngangue Nseke (Cam), Philippe Niorthe (Fr), Papy Ebotani et Djodjo Kazadi (Studios Kabako, RDC)), Bureau d’étude (Fr), Stephane Tchonang (Cam), Jules Wokam (Cam), Guy Wouété (Cam), Hervé Yamguen (Cam), Hervé Youmbi (Cam)

et / and

Mélinée Faubert Chabert, Yasmine Gateau, Hélène Rigny, Delphine Sainte-Marie

étudiantes à l’ESAD de Strasbourg.

————————————————————————————-

La résidence de Douala est la première des scénos urbaines que nous ayions réalisée. /// The Douala residency is the first Urban Scéno we’ve organised .

L’idée des Scénographies Urbaines nait en 1999 lors de déambulations des artistes camerounais du Cercle Kapsiki (Blaise Bang, Salifou Lindou, Jules Wokam, Hervé Yamguen, Hervé youmbi) et de J-Christophe Lanquetin dans la ville de Douala. A l’époque, ils travaillent ensemble dans le cadre du projet Eyala Pena. Naît le désir de développer un projet commun dans le champ des arts visuels en lien avec l’espace urbain, les habitants, et des questions communes autour des lieux d’exposition de l’art contemporain. L’expérience et le travail de l’association Doual’art (à l’époque impliquée dans le projet Eyala Pena) en faveur d’interventions d’artistes dans l’espace urbain au Cameroun a contribué à la construction du projet. C’est à cette époque que nous avons mis en place les grands principes du projet des Scénographies Urbaines : projet d’artistes, prendre le temps, circulations nord/sud, aller au devant des populations, importance du processus (voir textes décrivant le projet). /// The idea of Urban Scenographies came in 1999 during walks by the cameroonian artists from Kapsiki circle (Blaise Bang, Salifou Lindou, Jules Wokam, Hervé Yamguen, Hervé youmbi) and JcLanquetin in the city of Douala. At this time they are working together on a project whose name is Eyala Pena. Came the idea to develop together in the frame of visual arts, in link with urban space, inhabitants and common questions about exhibition places for contemporary art. The experience of Doual’art association (involved at this time in the Eyala Pena project), in the direction of artists interventions in urban space, in Cameroon, contributed to the construction of the project. At this time we have developped the main principles of the Urban Scenographies project : artists project, take our time, north/south circulations, in direction of the populations, importance of the process (see texts describing the project).

————————————————————————————-
En 2000, les 5 artistes du Cercle Kapsiki ont pu venir en résidence à l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, pour une année. Francois Duconseille, lui aussi enseignant à Strasbourg rejoint le projet et nous fondons l’association ScUr&°K (Scénographies Urbaines et Cercle Kapsiki). /// In 2000 the 5 artists were invited at the Decorative School of Art in Strasburg, for one year. Francois Duconseille, who is also teacher in Strasburg, joined the project and we decided to create an association ScUr&°K (Urban Scenographies and Kapsiki Circle).
————————————————————————————-
Durant la résidence strasbourgeoise, les 5 artistes ont été conviés à participer à Biennale d’art contemporain de Sélestat (Selest’art), ont réalisé une scénographie à Pointe à Pitre et une exposition collective à la Galerie du Faubourg (Strasbourg). A l’issue de cet ensemble d’expériences préparatoires, nous avons décidé de réaliser la résidence de Douala, qui s’est déroulée fin décembre 2002 / début janvier 2003 et a rassemblé à New Bell, 26 artistes. /// During the Strasburg residency, the 5 artists were invited to participate the Sélestat contemporary art Biennale, they created a scenography in Pointe à Pitre and a group exhibition at Galerie du Faubourg in Strasburg. At the end of all these preparatory experiences, we decided to go on with the Douala residency, which happened at the end of december2002 / beginning of january 2003 and was gathering together 26 artists. 
————————————————————————————-
Récit de la résidence / Residency story
————————————————————————————-
Urban Scénos Douala a été financé et soutenu parUrban Scénos Douala were funded and helped by :

AFAA (Association Française d’Action Artistique) / Africalia / DRAC Alsace (Ministère de la Culture)  / Ville de Strasbourg / Et par : Association MichèleI Douala / Centres Culturels Français de Douala et Kinshasa / Collectif 12 Mantes la Jolie / Culture Commune Loos en Gohelle / Ebene Douala / Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg / Fondation Ford Le Caire et Nairobi / MTN Cameroun / Galerie MAM Douala / Goethe Institut Yaoundé / Ministère de la Culture Cameroun / PMUC Cameroun / Procolor Douala / Studios Kabako Kinshasa / Syndicat Potentiel Strasbourg / TACT Douala / Ville de Douala / Young Arab Theater Fund /